Alors que le GénériQ 09 (mini Eurocks pour résumer très rapidement) bat son plein dans l'Est de la France et qu'y fleurissent un nombre affolant de groupes "hypes" à la qualité musicale discutable, je pense qu'il est tant de montrer à la France ce qu'est la bonne musique. Non, Non, Non pas de We are Enfant Terrible, Birdy Nam Nam ou autres, il s'agit ici de parler d'un groupe né dans les années 70 et qui a influencé d'ailleurs bon nombre de ces groupes "hypes". Ah pardon, je viens d'avoir au téléphone un des ces mecs hypes qui appuie sur un bouton  et hop la musique sort et je fais semblant de tourner des platines, qui me dit qu'il écoutait Gilbert Montagné quand il était plus jeune....

Mais alors pourquoi parler de Sparks?

* Pour leur univers graphique, certes.

sparks_kimono_my sparks_propaganda sparks_relativity sparks_indiscreet

Mais surtout pour la qualité de leur musique. En 21 albums, Sparks a réussi à produire un disco new-wave imprégné de dadaisme (cf. Woofer in Tweeter’s clothes) et dont les paroles sont pleines d'humour!
"The mammals are your favourite type, and you want her tonight".

Petite anecdote qui décrit on ne peut mieux Sparks. Pour la sortie de leur 21e album, Exotic Creatures of the Deep, le groupe qui devait se produire au Sheperd's Bush Empire de Londres a précédé son spectale de 20 concerts donné en 26 jours  au cours desquels ils ont reproduit chaque soir un album dans son intégralité au plus près possible de l'original.

Courrez donc chez votre disquaire pour acheter leurs albums (préférence pour Kimono My House)... Et puis il faut être honnête! Depuis que Justice a repris le groupe dans sa compil' rejetée pour Fabric (un célèbre club londonien qui avait commandé au groupe français une compil' un peu trop unhype pour eux), le groupe connait un regain d'intérêt chez les "gens cools" qui par la force des choses se mettent à écouter de la bonne musique


 

Biographie du groupe.